NeoCarb

 

 

NeoCarb est un projet de plateforme industrialo-portuaire de production intégrée de e-carburants pour le transport maritime et aérien à partir d’hydrogène bas-carbone, implantée au cœur du la Zone Industrialo-Portuaire de Fos-sur-Mer pour répondre aux enjeux de décarbonation, de pollution atmosphérique et de souveraineté industrielle.

 

Décarboner les transports maritimes et aériens


Le projet NeoCarb s’articule autour de deux briques complémentaires et intégrées, développées successivement :

 

  1. La production de e-méthanol à partir d’hydrogène et de carbone recyclé dans les procédés industriels du territoire, à destination du transport maritime ;
  2. La production de e-kérosène à partir de ce e-méthanol par voie dite « alcohol-to-jet », pour fournir un carburant d’aviation durable synthétique pour le transport aérien.

           

NeoCarb permettra ainsi de fournir aux acteurs du territoire, opérateurs maritimes et compagnies aériennes notamment, 100 000 tonnes par an d’e-méthanol et 50 000 tonnes par an d’e-kérosène.

 

 

Le e-méthanol, un intermédiaire pour la production de carburants d’aviation durables

 

 

Le méthanol, outre son utilisation comme e-carburant pour la mobilité maritime, peut également être utilisé comme précurseur de e-carburant pour l’aérien par la voie dite « alcohol-to-jet », en impliquant des procédés de raffinage, dérivés des approches développées pour la production d’essence à partir de gaz naturel, afin de produire du kérosène de synthèse.

 

 

NeoCarb, un pôle de production de e-carburants ouvert sur la Méditerranée

 

La Zone Industrialo-Portuaire de Fos-sur-Mer et la Plateforme Industrielle et d’Innovation du Caban-Tonkin (PIICTO) constituent un site d’implantation privilégié grâce à leur multimodalité combinée à la présence d’un vaste écosystème industriel.

 

Les deux unités de production de carburants durables du projet utiliseront de l’hydrogène bas-carbone produit sur site par électrolyse, complété par des sources industrielles locales ou de la future connexion au réseau de transport d’hydrogène par canalisation BARMAR / H2MED.

 

Le recours au procédé de production de carburants d’aviation durables par voie dite « Alcohol-to-jet » ouvre en outre la voie à la massification par les possibilités d’import de molécules offertes par les installations portuaires de la ZIP de Fos-sur-Mer.

 

Le projet NeoCarb entend ainsi générer et consolider un flux portuaire d’environ 1 demi-million de tonnes par an, tout en contribuant à la décarbonation et à la transition énergétique des activités territoriales pour positionner Fos-sur-Mer au cœur des mobilités bas-carbone.

 

 

NeoCarb en quelques chiffres

0

Production d’e-carburants

 

Les objectifs initiaux de production seraient de 100 000 tonnes par an pour le e-méthanol et 50 000 tonnes par an pour le e-kérosène.

1

Electricité

 

L’électrolyseur serait alimenté par de l’électricité renouvelable ou nucléaire avec une puissance raccordée de 399 MW d’électricité.

2

Emplois et investissements

 

Elyse Energy ambitionne une mise en service des premières briques courant 2030 et la création d’environ 600 emplois directs et indirects pérennes pour un investissement au-delà d’un milliard d’euros en phase initiale d’exploitation.

Les dernières actualités NeoCarb

Elyse Energy confirme l’implantation sur Fos-Sur-Mer de NeoCarb, sa première plateforme industrialo-portuaire de production intégrée de e-méthanol et de e-kérosène...

Contactez
nous

 

Voir nos offres

Gardez de nos
nouvelles !

 

 

Pour vous tenir informés de nos actualités et de l’avancée de
nos programmes, inscrivez-vous à notre newsletter !

 

 

Newsletter